Recette tiramisu, l’original italien !

Hello 👀.

J’espère que tout se passe bien pour vous en ce début d’année scolaire, que vous avez plein de nouveaux projets/objectifs en tête 😊. En tout cas, moi aujourd’hui je suis là pour vous y mettre de la douceur à l’état pur ! Je vous propose la recette traditionnelle à l’italienne du fameux tiramisu que tout le monde connaît mais que je n’avais encore jamais pâtissé avant ça, oui oui c’est vrai… (ne m’en voulez pas 🙄😋). Je vous avoue que j’avais une image tout autre du tiramisu que ce qu’il est réellement : je pensais que c’était un dessert qui demandait une préparation complexe et longue, qu’il fallait déjà avoir un certain niveau dans le domaine pour s’y attaquer. Finalement, il s’est révélé que tout ça était faux faux et encore faux. Comme quoi, on peut avoir des « préjugés » qui n’ont absolument pas lieu d’être, même sur les gâteaux (pardon petit tiramisu). Il n’y a vraiment rien de sorcier et pourtant c’est tellement bon 😍. Commençons  la recette qui sera d’ailleurs un peu plus longue que prévue car j’ai décidé d’y incorporer un peu de mon ressenti que j’ai pu avoir tout au long de la préparation parce que la cuisine c’est aussi histoire de sensations et de sentiments…

Recette : tiramisu l’original italien.

(pour 3 tiramisus en verrines + un grand tiramisu dans un plat rectangulaire)

Ingrédients :

  • 750g de mascarpone
  • 9 œufs
  • 300g de sucre en poudre
  • 60 à 80cl de café fort
  • 60 à 80 petits biscuits cuillères (boudoirs)
  • 2 à 3 cs d’Amaretto (liqueur d’amande amère)
  • 2 petits pots de grains de café (chocolatés)
  • Quelques cs de cacao amer
  • 70g de chocolat noir
  • Quelques amandes effilées
  • une pincée de sel

Préparation :

  1. Dans un saladier de grande taille (on va en avoir de la crème !!!), fouettez le sucre avec les jaunes d’œufs, réservez les blancs dans un plus petit saladier. C’est une étape que j’aime beaucoup faire, la texture obtenue une fois le mélange blanchi est très agréable à travailler je trouve.

     

  2. Ensuite, munissez vous du fameux mascarpone et ajoutez le à notre préparation. Je n’avais encore jamais eu l’occasion de travailler ce « fromage », si on peut appeler ça comme ça parce que moi qui ne suis vraiment pas madame fromage, je ne le trouve absolument pas désagréable. Sa matière très crémeuse mais ferme me plait bien, au début, j’avais peur de ne pas arriver à correctement l’incorporer mais finalement, à l’aide de mon fouet, je n’ai eu aucun problème bien que la masse soit conséquente.

     

  3. À présent, retournons à nos blancs d’œufs ! C’est parti pour les monter en neige grâce à un batteur électrique après avoir ajoutée la pincée de sel. Moi, j’ai l’habitude de commencer à vitesse douce, d’accélérer quand le mélange commence à bien mousser et quand j’estime que les blancs sont prêts, j’en doute toujours d’ailleurs 🤔, je ralentis quelques secondes avant de stopper totalement la machine. Il faut ensuite les ajouter très délicatement à notre mélange précédent. Décidément ces blancs, il faut vraiment les bichonner mais bon, si on veut une crème légère, il n’y a pas de secret ! Personnellement, je les ajoute petit à petit, en deux ou trois fois. Pour les faire s’intégrer à la préparation sans les casser, je fais des « cercles » avec ma cuillère personnalisée de sorte à entourer les blancs et à les faire pénétrer en douceur.

     

  4. Maintenant, c’est l’heure de faire couler des litres et des liiiiitres de café 😋. Bien sûr, vous n’êtes pas obligés de tout faire couler d’un coup, vous pouvez faire 30cl par 30cl. Ajoutez y l’Amaretto (1 cuillère pour 30cl). On est d’accord, cette liqueur est une pure tuerie ?🤤 On m’en avait déjà parlé en bien et en effet, je confirme, rien que l’odeur est absolument délicieuse. Ajoutée et mélangée au café, elle sent tellement bon. Aller, on passe aux choses sérieuses : installez vous confortablement à une table avec tout ce qu’il vous faut c’est à dire, le mélange café-Amaretto, la crème au mascarpone, les biscuits cuillères avec une planche à découper, des ustensiles et évidemment, vos verrines et votre plat.

     

  5. On attaque ! J’avoue qu’à ce moment là, j’avais un peu la trouille… je me demandais vraiment comment j’allais pouvoir faire pour que les biscuits s’adaptent bien à la forme de mes verres qui n’étaient pas égaux à la base et en haut. Finalement, c’est vraiment faisable, ça reste un travail minutieux mais on peut arriver relativement facilement à un résultat convenable. On commence par verser une fine couche de « faux » grains de café au fond du plat/des verrines. Ça, ce n’était pas dans la recette originale mais j’ai pensé que ça ajouterait un peu de croquant, ce qui n’est pas pas négligeable quand on voit la quantité de crème !!!

     

  6. Puis, c’est le moment de mettre la première couche de crème. À l’aide d’une cuillère à café pour les verrines et à soupe pour le plat, versez une épaisseur de crème qui devra recouvrir légèrement les grains de café. Servez vous du dos de la cuillère pour lisser le tout. Étonnement, ça fonctionne très bien, en plus, la crème est malléable et s’applique bien au verre. On ne verra plus les grains de café mais ce n’est pas grave, ça fera la petite surprise finale au fond du pot 😉.

     

  7. On passe à l’étape la plus compliquée de cette recette mais pas de panique, c’est tout à fait faisable. Après avoir fait quelques couches, j’ai compris à peu près comment la matière fonctionnait et comment il fallait s’y prendre pour que ce soit le plus simple et joli. Disposez votre plat/vos verrines à côté du bol café-Armaretto et de la planche avec vos boudoirs. Estimez plus ou moins le diamètre de votre verrine/ plat pour couper, si nécessaire, les biscuits à aux bonnes dimensions. Vérifiez si vous êtes bons en glissant délicatement le biscuit à l’intérieur sans le déposer (vous pouvez vous aider d’une pince pour être plus précis). Si cela convient, on se lance ! Immergez votre boudoir dans le café et ressortez le presque instantanément car il s’imbibe très vite et risque de se décomposer entre vos doigts. Sans tarder, disposez le à l’endroit convenu dans la verrine. Répétez l’opération jusqu’à ce que le maximum de surface soit remplie. Pour combler tous les petits trous parce que oui, il y en aura forcement, coupez des petits bouts de biscuit et trempez les dans le café un peu plus longtemps (sans s’endormir dessus non plus hein !). Ils devraient être vraiment ramollos et s’adapter parfaitement à vos creux restants. Maintenant, il s’agit simplement de faire replay deux ou trois fois de ces deux dernières étapes et le tour est joué. Pour les verrines, j’ai fais trois couches de biscuits et donc quatres de crème alors que pour le plat, j’en ai fais seulement deux et trois de crème. J’avais un peu peur que la crème coule et s’infiltre vraiment dans la couche biscuit mais finalement pas tant que ça. Certes, à certains endroits on voit un peu de traces de crème à l’endroit de la couche biscuit mais ce n’est pas dérangeant à mon goût puisqu’on voit tout de même les différentes délimitations.

     

  8. Passons à la dernière, et la plus rigolote d’ailleurs, étape de cette recette : le décor. À l’aide d’une cuillère, saupoudrez délicatement le haut des tiramisus de cacao amer. Je n’ai pas essayé d’en verser directement uniformément partout. J’en ai mis à quelques endroits et j’ai étalé, toujours avec ma fameuse cuillère qui me sert aussi à tasser le tout 😋. Prenez ensuite vos quelques carrés de chocolat et râpez les finement, vous pouvez le faire directement au dessus du tiramisu mais j’ai préféré le faire d’abord sur une assiette creuse et après le saupoudrer par dessus. Le but n’est pas de recouvrir totalement comme avec le cacao mais de créer une surcouche éparse pour apporter une autre texture. La cerise sur le gâteau ? Il m’a semblé évident qu’il s’agisse d’amandes aujourd’hui, peut être que j’ai eu cette idée pour faire écho ou même renforcer le goût de l’Amaretto qui a imbibé les biscuits et que j’aime tant… J’en ai simplement planté quelques unes sur le tout en formant en petit cercle au milieu du tiramisu. Je crois que c’est terminé… c’est parti pour au moins 3h au frigo et après, on deguuuuuste !

     

Saviez vous d’ailleurs que le mot tiramisu venait de « Tirami sù » en italien ? Ce qui signifie littéralement « tire moi en haut » (relève moi), son nom le prédestine donc déjà à être un dessert divin 😋. Franchement, pour une première fois, je suis vraiment très satisfaite du résultat. Le goût était au rendez vous et j’ai réussi à combler la personne qui me l’avait « commandé » et ça, ça n’a pas de prix 🙌. À bientôt.

N’oubliez pas de me le signifier si cet article vous a plu en likant et en vous abonnant pour suivre mes périples culinaires et décoratifs 😋. D’ailleurs, je voulais savoir, est ce que par hasard certains d’entre vous iront au salon Créativa qui a lieu ce week-end à Rouen ?☺️

Publicités

11 réflexions sur “Recette tiramisu, l’original italien !

  1. cannellesquare dit :

    Pour commencer le tiramisu est mon dessert préféré et là clairement je ne tiens plus en place! ahah
    Ta présentation, tes photos et la mise en scène, sont tout simplement magnifiques, j’adore!
    Je risque de m’en faire dans l’après midi….
    Pleins de bisous!

    Aimé par 1 personne

    • gateauxetharmonie dit :

      Franchement lance toi, tu verras, c’est beeeeeaucoup plus simple que ça en a l’air et c’est tellement bon quand c’est fait maison 😍 je suis très contente que ma recette te donne envie, tu me feras part de ce que tu en penses si tu essaies, à très bientôt 🙌☺️

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s